Jul 15, 2014
0 notes

"Paye ton big mac" est mort, vive "sous-culture rap" !

Le McDo c’est fini, et ce tumblr aussi, mais le rap-game est immortel. Tu peux me suivre sur sousculturerap, pour du lol, de l’actualité et des punchlines.

Quand l’élite ressemble beaucoup (trop) au thug sur lequel elle crache. 

Quand les rappeurs sont pas si cons que ça, en vrai. (si, si, j’vous jure.)

Jul 15, 2013
133 notes
"Ça nous arrangerait vachement que tu restes cet aprèm."

"Ça nous arrangerait vachement que tu restes cet aprèm."

(Source: realitealafrancaise)

Jul 15, 2013
43,593 notes

Quand les vieilles espagnoles m’agrippent par le bras pour quémander du ketchup.

(via michaelpit)

Jul 15, 2013
57 notes
Quand la perfection de mon anglais Shakespearien bouscule le touriste sûr de sa supériorité dans toutes ses certitudes. 

Quand la perfection de mon anglais Shakespearien bouscule le touriste sûr de sa supériorité dans toutes ses certitudes. 

(Source: realitealafrancaise, via vincent-pizza)

Jul 15, 2013
140 notes
Quand le manager le plus lent / débilos décide de faire mon back-up. 

Quand le manager le plus lent / débilos décide de faire mon back-up. 

Jun 28, 2013
5 notes
"Y’a un groupe qui vient d’arriver, j’aurais besoin de 56 grandes frites, bisous."

"Y’a un groupe qui vient d’arriver, j’aurais besoin de 56 grandes frites, bisous."

Jun 28, 2013
1 note
Quand la douce mélopée de l’alarme des stocks vient, sans prévenir, nous vriller les oreilles en plein rush. 

Quand la douce mélopée de l’alarme des stocks vient, sans prévenir, nous vriller les oreilles en plein rush. 

Jun 28, 2013
50 notes
Cette collègue qui gonfle tout le monde mais qui se prend quand même pour Beyoncé. 

Cette collègue qui gonfle tout le monde mais qui se prend quand même pour Beyoncé. 

(Source: realitealafrancaise)

Jun 28, 2013
2 notes
Ce que j’aimerais bien dire à mon manager si je n’avais pas des factures à payer. 

Ce que j’aimerais bien dire à mon manager si je n’avais pas des factures à payer. 

Jun 28, 2013
3 notes
Quand je préviens un client qu’il va renverser son coca, qu’il ne m’écoute pas et que deux secondes plus tard, c’est le drame. 

Quand je préviens un client qu’il va renverser son coca, qu’il ne m’écoute pas et que deux secondes plus tard, c’est le drame. 

Navigate
« To the past Page 1 of 21
About
Les joies et turpitudes du quotidien de l'équipier polyvalent. Subscribe via RSS.